Les cheminées à ailettes de BLH conformes à la norme DIN 4133 sont utilisables à des fins multiples en qualité de conduites tant pour aspirer que pour extraire l’air.
Les cheminées sont fabriquées en versions à pose libre ou bien à fixation murale conformément à la norme DIN 4133.
Le document qui atteste des propriétés statiques alors requises peut être joint à la livraison.

La cheminée se compose essentiellement des éléments suivants :

  • la bride d’ancrage de l’embase
  • le tuyau de conduite d’air
  • le diffuseur à ailettes de déflexion et
  • le grillage anti-oiseau sous-jacent

Les tuyaux de cheminée sont fabriqués avec des cordons de soudure tant longitudinaux que transversaux (l’écartement maximal entre deux joints de soudure transversaux atteint en principe
2.000 mm ou 3.000 mm). L’écaillage des cordons de soudure est perceptible sur toutes les versions.

La section utile doit être dimensionnée de manière à ce que la vitesse de l’écoulement d’air ne dépasse pas 3,5 m/s dans la zone à ailettes (enveloppe en tôle perforée) ce qui équivaut à une
vitesse de soufflage d’env. 1,8 m/s.
Le tuyau de cheminée est surmonté d’un couvercle de fermeture soudé qui sert de protection contre la pluie. Ce couvercle est exécutable en versions plate, surélevée ou oblique.
La bride d’ancrage de l’embase est appropriée pour supporter la charge maximale alors exercée. Une platine d’ancrage peut être jointe à la livraison en cas de besoin et elle doit être bétonnée au préalable dans une fondation par l’exploitant des lieux conformément aux instructions d’installation.

Il incombe à l’exploitant du site d’implantation de faire établir les calculs statiques de la fondation. Les ailettes peuvent être élaborées au choix pour affleurer au diamètre du conduit de cheminée ou pour en déborder à l’extérieur. Le nombre des ailettes peut être modifié moyennant une augmentation ou une réduction de prix selon qu’il est accru ou diminué. Les lamelles sont façonnées avec un angle inférieur à 45° et peuvent être pourvues en plus d’un rejéteau haut d’env. 10 mm sur leur bord inférieur.


Le tuyau du conduit de cheminée présente en général une épaisseur de tôle de 3 mm. Il est néanmoins possible, si besoin est, d’adapter l’épaisseur du matériau aux exigences statiques.

  • Tôle d’acier galvanisée par trempage, conforme à la norme DIN 50976
  • Tôle d’acier vernie dans une teinte conforme aux prescriptions RAL (épaisseur totale de la couche sèche env. 50 μm)
  • Tôle d’acier galvanisée par bandes, conforme à la norme DIN 17162, Z275, cordons de soudure enduits de peinture à la poussière de zinc
  • Tôle d’acier galvanisée par bandes, conforme à la norme DIN 17162, Z275, revêtue en plus de couches d’apprêt et de finition extérieures (épaisseur totale de la couche sèche env. 50 μm)
  • Acier inoxydable, matériau 1.4301, surface IIIc, décapé par pulvérisation, neutralisé et passivé en plus après l’usinage
  • Acier inoxydable, matériau 1.4301, surface brossée (q d’après la norme DIN 17440), cordons de soudure finement brossés
  • Acier inoxydable, matériau 1.4301, surface brillante (IIId DIN 17440), cordons de soudure finement polis

  • Embase
  • Platine d’ancrage
  • Raccord tubulaire latéral
  • Regard de révision
  • Console murale
  • Collet anti-pluie

D’autres variantes de cheminée sont réalisables au titre des constructions spéciales sur simple demande.